Accueil Prévention Pratique Génétique Synthèse

 

Accueil > Archives >  Fibrotest


Athérosclérose
Astrocytes
Cellules gliales
Colloque
Psychosomatique
03/04/04
Fibrotest
Expression aléatoire
L'aventure individuelle
Gènes sans frontières
29 et 30/11/03
Cellules révertantes


 

Le fibrotest
une application universitaire du concept de profil protéique

 

Cinq paramètres sont dosés et le fibrotest est le résultat d'un algorithme appliqué à ces dosages, indépendamment des valeurs normales: - bilirubine et gamma gt - trois protéines qui sont des marqueurs de fibrose  évolutive: alpha 2 macroglobuline qui augmente, haptoglobine qui diminue (" insuffisance hépatique"), apoA1 qui diminue (protéine nutritionnelle).

 

Stéatoses non alcooliques
L'intérêt diagnostique du FibroTest
Les journées francophones de pathologie digestive (SNFGE)
3-7 avril 2004 –
Palais des Congrès à Paris

Le FibroTest, en associant différents dosages biologiques, permet d'évaluer le degré de fibrose hépatique et l'activité nécrotico-inflammatoire. Validé dans l'hépatite C, son intérêt est en cours d'évaluation dans les stéatoses non alcooliques. Explications du Dr Vlad Ratziu.

Les stéatoses non alcooliques regroupent les stéatoses pures et les stéato-hépatites à composante inflammatoire. Ces deux formes cliniques sont rattachées à une même entité, l'insulinorésistance, dont l'expression clinique associe obésité, diabète, athérosclérose, HTA et dyslipidémie.

L'épidémie conjointe d'obésité et de diabète, en pleine progression dans les pays industrialisés, explique l'augmentation de la fréquence des stéatopathies non alcooliques. D'évolution lente et insidieuse, elles présentent une grande variabilité interindividuelle, avec un risque de progression vers la fibrose hépatique et, dans certains cas, vers la cirrhose. «Si le risque individuel est probablement peu élevé, explique le Dr Vlad Ratziu, (service d'hépato-gastro-entérologie, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris), le problème est préoccupant en raison de la fréquence élevée du surpoids et du diabète dans la population générale, à telle enseigne que les stéatopathies non alcooliques sont considérées comme la première cause d'anomalie des tests hépatiques, et aussi comme la principale étiologie des cirrhoses d'origine jusque-là indéterminée.»

Cette évolution fibrosante, qui fait la gravité de la maladie, est principalement due à la stéatohépatite, mais certaines stéatoses pures peuvent également évoluer vers la fibrose. Les données cliniques et biologiques étant insuffisantes pour poser le diagnostic de fibrose hépatique, il est nécessaire de trouver d'autres marqueurs plus spécifiques. «Dans ce contexte, commente le Dr Ratziu, ce n'est pas tant la distinction entre stéatose et stéatohépatite qui est importante, mais la possibilité de diagnostiquer la fibrose directement, puisqu'elle constitue l'élément de gravité évolutive. Compte tenu de l'absence actuelle de thérapeutique efficace, l'évolution peut se faire vers la cirrhose et ultérieurement vers l'insuffisance hépatique et/ou le développement d'un carcinome hépatocellulaire.»

Le dépistage à l'aide de la biopsie ou de marqueurs non invasifs revêt donc un grand intérêt afin de pouvoir prédire le stade de fibrose. «La biopsie pose un problème en raison de la variabilité des échantillonnages, car elle ne permet d'analyser qu'un petit prélèvement, effectué en un endroit précis du foie, commente le Dr Ratziu. Une autre limite de la biopsie, propre à cette affection, est le grand nombre de sujets exposés aux facteurs de risque de stéatopathie non alcoolique, parmi lesquels seule une minorité développera une fibrose significative. En pratique, cela rend impossible l'exploration par biopsie hépatique de tous les sujets justifiant d'une évaluation histologique».

Un marqueur universel de fibrose hépatique.

Le développement de moyens diagnostiques alternatifs à la biopsie est donc particulièrement intéressant et les marqueurs sanguins biochimiques de fibrose hépatique représentent de bons candidats pour cette approche, avec notamment la mesure de cinq paramètres : bilirubine, gamma-GT, apolipoprotéine A1, haptoglobine, alpha 2-macroglobuline. «Les résultats de ces dosages fournissent un index (FibroTest), pondéré sur l'âge et le sexe, allant de 0 à 1, et cela proportionnellement à la quantité de fibrose dans le foie.

Le FibroTest a été très largement validé dans l'hépatite C par notre groupe, dirigé par le Pr Thierry Poynard, et par d'autres groupes, rappelle le Dr Ratziu. Des travaux ultérieurs ont étendu l'utilisation de ce test à l'hépatite B, aux coïnfections VHC-VIH et à la maladie alcoolique du foie. On peut donc parler de marqueur universel de fibrose hépatique » Les stéatopathies non alcooliques pouvant se compliquer de fibrose, l'objectif de l'étude menée par le Pr Thierry Poynard et son équipe était d'évaluer l'efficacité de ce test dans le cadre de cette maladie.

Les résultats montrent une très bonne valeur discriminante pour les stades avancés de fibrose (dès la fibrose en pont) et, contrairement à d'autres marqueurs, une identification des patients est possible dès les stades fibrosants précoces. «Si ces résultats sont confirmés dans des séries plus importantes, observe le Dr Ratziu, le FibroTest pourra être considéré comme un test pouvant quantifier la fibrose hépatique, sans avoir à recourir à la biopsie, et donc éviter ses risques et ses inconvénients. Il représente, de par sa nature de marqueur sérique, une sorte d'intégrale du processus fibrosant dans le foie entier et non pas le reflet de la situation en un endroit précis du parenchyme hépatique. »

Dr MARTINE ANDRÉ
D'après un entretien avec le Dr Vlad RATZIU,
service d'hépato-gastro-entérologie, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, Paris.

FibroTest franchit l'Atlantique

En France, le brevet du FibroTest est la propriété de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (il est exploité par Biopredictive, une start-up de l'incubateur Paris Biotech de l'université Paris-V). Ce test est déjà utilisé dans d'autres pays (Afrique, Europe, Asie) et son succès s'étend aux Etats-Unis où il vient d'être lancé sous le nom de FibroSure (LabCorp).

 

 

Accueil ] Prévention ] Pratique ] Génétique ] Synthèse ]